Sainte Famille B

Les textes de ce dimanche de la Sainte Famille mettent l’accent sur l’importance de la foi, comme fondement de la vie de famille. Dans la Genèse, nous sont donnés en exemple la foi d’Abraham et de Sara qui ont cru en la Parole de Dieu ; non sans faiblesse humaine, mais «Dieu sait de quoi nous sommes pétris» (Ps 102) Abraham finira par comprendre que « sa descendance plus nombreuse que les étoiles du ciel » lui viendra de la fécondité miraculeuse de son épouse et non de sa servante, car ainsi était le plan de Dieu. De même, sur chaque famille de la terre, le Seigneur a un dessein bienveillant.

Dans la seconde lecture tirée de l’épître aux hébreux, on a trois fois l’expression « grâce à la foi »… Grâce à la foi, on peut vaincre tous les obstacles : – celui de l’incertitude quant à l’avenir : Abraham quitte son pays et sa parenté sans connaître ce qui l’attend… – l’obstacle de la stérilité de Sara… même s’ils n’ont pas cru tout de suite à l’impossible du miracle… A mon coiffeur, qui n’arrivait pas à avoir d’enfant, je lui recommande de prier N-D de Guadalupe, patronne des enfants à naître… quelques mois plus tard, il me remercie et m’apprend qu’ils attendent un enfant, et qu’ils ont pris la décision de se marier. « Demandez et vous recevrez » un miracle est toujours possible. – plus difficile fut l’obstacle du sacrifice d’Isaac, qui figure toutes les tragédies absurdes qui peuvent secouer une famille, comme celle de la perte d’un enfant… « Abraham savait que Dieu pouvait même ressusciter les morts » ! Le remède, c’est encore la foi… la foi en la résurrection des morts qui nous dit que tous ceux qui nous ont quittés prématurément, nous seront rendus.

Cette obéissance de la foi qu’Abraham et Sara ont vécu de manière imparfaite, parce qu’ils étaient de pauvres pécheurs, Marie et Joseph l’ont vécu d’une manière parfaite avec l’Enfant Jésus. Elle est notre famille modèle. Que nous dit-on ? Qu’ils se sont conformés à la prescription de la loi. L’obéissance à ce que Dieu nous commande est toujours bénie. Marie et Joseph ont observé humblement la loi, ce qui leur a permis de bénéficier des lumières du vieillard Syméon et de la prophétesse Anne, car ils avançaient dans la foi sans tout comprendre. Aujourd’hui, il n’est plus besoin de racheter les fils premier-nés et de les consacrer à Dieu, car ce sont tous les enfants des hommes qui sont consacrés et rachetés dans le sang de Jésus. Dans le sang du Christ, tous les péchés son pardonnés, toutes les erreurs sont corrigées, tous les malheurs sont tranformés… les familles disloquées, déchirées, recomposées trouvent la force de supporter la croix qu’elles portent, dans l’espérance que Sa miséricorde guérira et restaurera ce qui a été abîmé et meurtri. Comme il est grand le mystère de la foi ! Prions la Sainte famille, pour que la foi se renouvelle dans les cœurs, et qu’elle renaisse plus ferme que jamais dans les familles.

Poster un commentaire