Pas encore de commentaires

Solennité de l’Ascension

« Allez dans le monde entier. Proclamez l’Evangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. » Une parole tranchante et sans nuance, comme en a le secret l’évangéliste st Marc, mais qui a le mérite de nous réveiller, de nous secouer. Il faut se déterminer pour Dieu, rester fidèle à sa Parole, pour ne pas se laisser conditionner par un monde indifférent à Dieu, et parfois même allergique à sa Parole.

Se déterminer pour Dieu, cela veut dire croire en Lui, mettre notre confiance en ce qu’Il nous dit, et espérer ce qu’il nous promet. Ce qu’Il nous promet est tellement plus beau, tellement plus sûr, que toutes les joies passagères de ce monde imparfait qui nous laissent insatisfaits. Qu’est-ce qu’il nous promet ? Jésus en a instruit ses apôtres pendant quarante jours. Il leur a parlé de son Royaume qu’il va rétablir sur la terre. Ce Royaume perdu depuis le péché de nos premiers parents, et qu’il va restauré « lorsque nous parviendrons tous ensemble à l’unité dans la foi et à la vraie connaissance de l’Homme parfait qui est le Christ ».

« Seigneur est-ce maintenant le temps où tu vas rétablir le royaume pour Israël ? » lui demandent ses apôtres, « Il ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments que le Père a fixé de sa propre autorité, mais vous allez recevoir une force quand l’Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins (…) jusqu’aux extrémités de la terre. Autrement dit, nous n’avons pas à chercher quand l’unité du genre humain sera accomplie, ni la paix du monde réalisée ; ceci est l’affaire de Dieu. Notre rôle est d’y travailler, en accueillant le Saint-Esprit pour qu’Il achève notre sanctification, en vue de la transfiguration du monde.

Comment accueillir le Saint-Esprit ? Par notre adhésion de foi au Christ total, tête et corps : Jésus et son Eglise inséparablement. « Ayez beaucoup d’humilité, de douceur, de patience. Supportez-vous les uns les autres avec charité… ». Dieu donne son Esprit aux humbles, non aux orgueilleux. Les humbles vivent dans l’obéissance à l’enseignement des apôtres. Cette obéissance glorifie Dieu. Jésus n’a t-il pas dit à ses apôtres : « ceux qui vous écoutent, m’écoutent » ? Ceux qui n’écoutent qu’eux-mêmes s’égarent. Nous avons besoin de l’Eglise pour nous configurer, par l’Esprit, au Christ doux et humble, modèle de l’Homme parfait.

« pourquoi restez-vous là à regarder le ciel ? » disent les anges. Attendre l’Avènement glorieux du Seigneur est une chose excellente, mais à condition de travailler dès à présent à son plan de salut du monde, à travers l’Esprit qui nous est donné dans les sacrements, la prière, et la pénitence, c’est à dire l’exercice des vertus. Tout ceci pour être les témoins du Christ vivant et agissant, qui construit son Royaume qui est l’Eglise, jusqu’à l’heure de son triomphe ; non pas l’Eglise constituée de ceux qui sont dans les registres de nos sacristies poussiéreuses, mais l’Eglise du Christ vivant constituée de tous les cœurs remplis du Saint-Esprit parce qu’unis aux Cœurs de Jésus et Marie. Ne perdons pas notre temps ; laissons-nous purifier, sanctifier, remplir d’amour, et travaillons fidèlement avec le secours de sa grâce, à ce qui est juste et bon, à ce qui plaît à Dieu, et qui contribue à l’unité et à la paix qui de toute façon viendront, avec nous, ou sans nous.

Poster un commentaire